Galerie Mado

Mado, Songes et regard, 2020, acrylique sur bois

Galerie Mado

L’artiste

par Marie Grommier.

« Chez moi le point de départ est initié par l’émotion et de là, naît le figuratif ou lesformes. »
Mado

En 2019, elle séjourne chez Sébastien Nadin qui l’accueille dans son atelier. Mado a besoin d’espace pour travailler ses cours techniques de danse contemporaine. L’artiste danse le matin, Nadin peint l’après-midi. Il prépare son exposition, « Peindre au temps du numérique » à La Sorbonne (février 2020 à Paris). La danseuse est présente, se prend au jeu et participe à la conceptualisation de certains des tableaux – « La Vie », « Le magicien » de S. Nadin. La motivation de la danseuse pour peindre est née d’un « désir mimétique » ou nécessité passionnelle (voir René Girard, anthropologue et historien). Le peintre, le danseur, le créateur transmet sa passion pour son art de manière inconsciente aux visiteurs.

Ainsi, au sein de Nadin’s atelier, Mado développe l’envie de peindre. C’est à Bordeaux, qu’elle se lance au moment des confinements Covid 2020-2021. Elle peint quatre oeuvres : « Chat rose », acrylique sur toile, 2020, 60 x 73 cm/ « Songe sur soi-même et regard aujourd’hui », acrylique sur bois, 2020, (fresque), « De la permanence dans l’impermanence », acrylique sur toile, 2020, 60 x 73 cm « Lapins, chats et Lune », acrylique sur bois, 2020, (fresque).

Nadin et Mado poursuivent leur collaboration et font ensemble trois tableaux « L’Enfance n°1 et n°2 »,
« Comme Lapin et chat » faisant partie de la collection Gamme Enfant spécialement imaginée pour L’Exposition de Poche. Spontanéité et passion commune pour l’art, le beau et le sentiment, les deux artistes poursuivent leur duo. Rien d’étonnant !La danse est souvent représentée dans la peinture ;il existe une réelle symbiose et une coopération fructueuse entre les deux médiums artistiques.

Déjà avec l’antiquité, des peintures sur le mouvement dansé figurent sur les poteries en Grève. Avec Degas (peintre impressionniste-réaliste) dont la danse est le sujet d’étude. Puis, le modernisme, avec Matisse et le Fauvisme, on note ici, que les tableaux réalisés par Mado s’inspirent principalement de ce dernier mouvement artistique qui place la danse au cœur du travail de recherche sur la gestuelle et l’espace (voir le tableau« Éponyme »).

Mado s’intéresse également à l’œuvre de Paul Klee, elle aime particulièrement le tableau « Danse sous l’emprise de la peur »,typiquement Bauhaus, qui présente douze formes dansantes. Cette œuvre semble rendre hommage à une pratique (la danse) qui n’a cessé d’animer l’humanité depuis ses origines.

Enfin, La nouvelle peintre connait l’histoire de la danse et son lien avec celle de la peinture. Mado a une passion pour Les Ballets Suédois qui ont fait appel au peintre Fernand Léger pour les décors de « La Création du monde ». Picasso, Cocteau et bien d’autres ont travaillé étroitement avec les chorégraphes et les danseurs. Dès lors, nous pouvons imaginer que la rencontre de Mado avec le peintre Sébastien Nadin ait été singulière. Mettre en évidence les points communs : regards, espace, mouvement, rythme c’est comprendre ce qui a réuni ces deux artistes tout au long de leur coopération.

Ses deux dernières créations, « Investigation du pur désir », acrylique sur toile, 2022 et « Lapins fantastiques », acrylique sur bois, 2021 ont été exposées à L’Exposition D’ART au Pavillon du Verdurier à Limoges du 15 au 22 février 2022.

 » Par la passion de la recherche du geste et de la forme, par une composition qui peut être commune à la peinture et à la danse, je trouve mon inspiration en partant d’une narration investie d’émotions, comme un état transcendantal, une sorte d’hypnose qui advient de manière naturelle. « 

Mado

Mado, Investigation, du pur désir, acrylique sur toile, 2021

Série Coupure de femme

Mado, Songes et regard, 2020, acrylique sur bois
Mado, Songes et regard, 2020, acrylique sur bois, 125 x 250 (fresque)
Mado, Songes et regard, 2020, acrylique sur bois, 130 x 273 (fresque)
Mado, détail de la fresque Songes et regard, 2020, acrylique sur bois
Mado, détail de la fresque Songes et regard, 2020, acrylique sur bois, 130 x 273 (fresque)
Mado, détail de la fresque Songes et regard, 2020, acrylique sur bois

Série Rue Nerigean

Mado, Lapins fantastiques, 2021, acrylique sur bois, 130 x 30 cm

Mado, "Peinture de batiment convertie en Chat rose", 2020, 60 x 73, acrylique
Mado, "Peinture de batiment convertie en Chat rose", 2020, 60 x 73, acrylique
Sébastien Nadin & Mado, L'enfance 1 2021, acrylique sur toile Conceptualisée par Mado, et peint par S. Nadin
Sébastien Nadin & Mado, L'enfance 1 2021, acrylique sur toile Conceptualisée par Mado, et peint par S. Nadin
Fait parti de la Gamme Enfant
Collection privée
Sébastien Nadin & Mado, Comme lapin et chat 2021, 19 x 24 cm, acrylique sur toile
Sébastien Nadin & Mado, Comme lapin et chat 2021, 19 x 24 cm, acrylique sur toile Conceptualisée par Mado, et peint par S. Nadin
Fait parti de la série Gamme Enfant
Collection privée
Mado, détail de Chat, lapin et lune, acrylique sur bois, 190 x 120 cm, (fresque)
Mado, détail de Chat, lapin et lune, acrylique sur bois, 120 x 250 cm
Fresque originale, 130 x 250 cm
Mado, détail de Chat, lapin et lune, acrylique sur bois, 190 x 120 cm, (fresque)
Mado, détail de Chat, lapin et lune, acrylique sur bois, 40 x 50 cm,
Fresque originale, 130 x 250 cm

Visuels d'exposition